Ouvrir

Présentation

L’entité SDOL (Stratégie et développement de l’Ouest lausannois) désigne à la fois

  • le Schéma directeur de référence, fixant dans les grandes lignes les objectifs à atteindre en matière d’aménagement urbain,
  • une entité  intercommunale chargée de développer une vision globale et une planification partagée et interdisciplinaire du développement urbain, touchant urbanisme, mobilité, paysage, environnement et énergie, logement et activités, patrimoine et identité régionale. La compétence de SDOL s’exerce à une échelle régionale et intercommunale, sur délégation et subsidiairement à l’action des Communes.

Le Schéma directeur, constitué d’un plan et d’un rapport, est consultable sous l’onglet “STRATEGIES” alors que la structure et le fonctionnement de l’entité sont décrits ci-dessous.

Douze ans de collaboration
Depuis 2004, les Communes de Bussigny, Chavannes-près-Renens, Crissier, Ecublens, Prilly, Renens, St-Sulpice et Villars-Ste-Croix et le Canton de Vaud collaborent, par le biais du Bureau SDOL, pour un aménagement global, durable et cohérent du territoire.

Aménager pour améliorer le quotidien
Afin d’améliorer le bien-être quotidien de la population locale et extérieure, les Communes s’emploient notamment à (re)penser les espaces et constructions d’intérêt public, les réseaux et voies de communication et les équipements techniques. Dans un souci d’harmonisation du paysage et du respect de l’environnement, l’entité SDOL vise également la préservation du paysage urbain et péri-urbain, des sites et monuments et des ressources naturelles de la région.

S’adapter aux évolutions de la région
La réflexion de SDOL autour des objectifs et des projets de réaménagement est constante et s’ajuste régulièrement en fonction des besoins changeants de la population et des infrastructures.

Demain, un PDi
Les Municipalités des huit Communes de l’Ouest lausannois veulent remplacer les huit plans directeurs communaux actuels en menant une démarche de plan directeur intercommunal. Basé sur le SDOL et les études menées dans ce cadre ces dix dernières années, le PDi constituera un outil de planification adapté à l’échelle des questions de développement actuelles. Il formalisera le SDOL et permettra de répondre aux requêtes du Canton en coordonnant les Plans généraux d’affectation communaux dont la révision est exigée pour 2018 par le Plan directeur cantonal.