Ouvrir

Route du Lac / RC 1

Requalification RC1

La route du Lac n’est pas seulement un tuyau par lequel doit pouvoir passer un certain nombre d’automobiles. Porte d’entrée de la ville et des Hautes Écoles, route « du Lac », mais aussi des Alpes et du Jura qu’elle laisse apercevoir à ses usagers, la RC1 est surtout un espace public s’intégrant dans un large territoire en pleine évolution. La combinaison de fonctions multiples et la cohabitation de différents usagers sont essentielles dans ce contexte.

Les nouvelles constructions et l’urbanisation accroissent les sollicitations sur les infrastructures. Assurer la sécurité des usagers, piétons, cyclistes et automobilistes, la fluidité du trafic, la possibilité d’une desserte performante en transport public, les accès aux parcelles riveraines, en particulier à l’UNIL et à l’EPFL, et enfin la mise en valeur d’un paysage exceptionnel avec ses vues proches et lointaines et ses espaces de détente, tels se présentaient les principaux enjeux de la réflexion à mener.

Pour un tel programme, une collaboration étroite s’est mise en place entre les différents partenaires et acteurs concernés (Direction Générale de la Mobilité et des Routes, Direction générale de l’Environnement, Service du développement territorial du Canton Vaud, Communes de St-Sulpice, d’Écublens, de Chavannes-près-Renens, Hautes Écoles, tl, MBC et le bureau SDOL).

Le premier tronçon requalifié de la RC1, devant l’EPFL, a été mis en service en août 2012. De petites mesures ont d’ores et déjà été engagées pour remédier à des problèmes rencontrés sur les secteurs réaménagés (itinéraires modes doux en particulier). Les travaux devant l’UNIL sont en grande partie achevés. Les études pour le tronçon qui va du Tir-Fédéral jusqu’à la Venoge sont terminées et la mise à l’enquête publique a eu lieu en automne 2016. Une passerelle pour la mobilité douce sera créée par-dessus la rivière. Et les travaux sur le tronçon de la Venoge jusqu’à Morges devraient commencer en 2017/18.