Ouvrir

Gare de Renens

La place nord de la gare, Groupement Rayon Vert 2014

À l’intersection des frontières communales de Renens, Chavannes-près-Renens, Crissier et Ecublens, le secteur Gare de Renens constitue le nœud principal d’un réseau de transports publics appelé à se développer considérablement. C’est pourquoi son aménagement est prioritaire. En effet, en termes de bassin de population desservie et avec bientôt 27’000 voyageurs par jour, la gare de Renens va devenir une plaque tournante de desserte en transports publics de l’Ouest lausannois ainsi que de l’agglomération Lausanne-Morges.

La gare de Renens est à la veille de travaux importants (2013-2019) pour lesquels plus de 300 millions de francs seront investis par les CFF, le Canton, les Communes et la Confédération. Ces travaux vont concerner tant les quais m1, réaménagés, élargis et rallongés, que les accès voyageurs et piétons, par l’élargissement du passage sous voies inférieur et par la création d’une passerelle. A cela s’ajoute aussi l’arrivée prévue du tramway t1 au nord et l’amélioration du réseau de bus. Enfin, il est également prévu de réaménager les espaces publics alentours pour plus de convivialité.

Le programme Léman 2030

Le réaménagement de la gare de Renens s’inscrit dans le programme Léman 2030 qui comprend notamment la réalisation de la 4e voie Lausanne-Renens, le renouvellement des enclenchements ou encore la construction d’un saut de mouton. Ces travaux, présentés dans un film en images de synthèse, permettront d’augmenter ces prochaines années et de façon significative l’offre en train à la gare de Renens et de doubler le nombre de places assises entre Lausanne et Genève.

2007 : Concours de projets

Du 6 juillet au 26 octobre 2007, sous le nom « Renens CFF–Gare de l’Ouest, interface des transports », la gare de Renens et ses abords ont fait l’objet d’un concours de projets. L’objectif est de transformer la gare en une interface de transports publics attractive et performante à l’échelle de l’Ouest lausannois et de mettre en valeur les espaces publics attenants appartenant aux CFF ou au domaine public. Le programme inclut notamment la requalification des Places de la Gare nord et sud, l’amélioration du passage sous voies, la création d’une nouvelle liaison nord-sud pour les mobilités douces, l’amélioration des accès aux quais pour augmenter la convivialité et la sécurité des usagers.

2008 : Remise des prix

En janvier 2008, le projet « Rayon vert » issu d’un groupement de bureaux d’urbanisme, d’ingénieurs et de paysagisme fait l’unanimité du jury et se voit attribuer le premier prix du concours.
Une exposition publique des différents projets a d’ailleurs eu lieu du 10 au 19 janvier 2008 dans le hall de la gare de Renens.

2008 : Etude préliminaire

Développé en 2008 au travers d’une étude préliminaire, le projet «Rayon vert» fait intervenir de multiples partenaires, Communes, Canton, CFF, tl. Elle précise de nombreux aspects concernant la passerelle, la végétalisation, l’aménagement des places nord et sud de la gare, la mobilité, la sécurité, l’assainissement phonique, les infrastructures tl et ferroviaires ou le développement du domaine bâti des CFF.

Le rapport de l’étude préliminaire a été mis en consultation publique du 16 janvier au 16 février 2009 (téléchargeable sous « documents »).

2009 : Etude d’avant-projet

L’étude d’avant-projet du secteur de la gare de Renens CFF décrit et développe les résultats de l’étude préliminaire du projet « Rayon vert ». Il met à niveau et précise l’articulation entre les différentes parties du projet : modification des infrastructures ferroviaires, réorganisation du réseau de bus, futur tram, nouvelles constructions et espaces publics de demain. Le rapport d’avant-projet peut être téléchargé sous « documents ».

2011 : Projet définitif – Accord des 4 communes

Les Conseils communaux de Renens, Chavannes-près-Renens, Crissier et Écublens ont chacun accepté un préavis intercommunal allouant le crédit d’étude du projet « Rayon vert ». Avec les CFF et les tl, elles ont alors mis à l’enquête publique, auprès de l’Office fédéral des transports, les différents objets (réaménagement des voies, des quais et du passage inférieur, passerelle, aménagement des places, saut de mouton, etc.) du projet. L’enquête publique s’est déroulée du 29 mai au 27 juin 2013, les plans pouvaient être consultés dans les services communaux. De plus, les ouvertures régulières de l’Expo Gare, ainsi que des stands à Renens ont permis au public de s’informer sur le projet mis à l’enquête publique.

Un « Aperçu du projet » peut être téléchargé sous « documents ».

2011 : Prix FLUX

Le projet de requalification de la gare de Renens a été désigné, conjointement au nœud de communication de Will (SG), comme lauréat du prix FLUX – nœud de communication d’or 2011, l’une des principales distinctions suisses dans le domaine des transports publics. Il a été attribué au projet pour le développement d’une interface de transports publics et pour la valorisation de la mobilité douce.

2013 : préavis intercommunal pour le réaménagement du secteur sud de la gare de Renens

Les Conseils communaux d’Ecublens, de Renens, de Chavannes-près-Renens et de Crissier ont adopté un même préavis intercommunal portant sur la gare de Renens. Les travaux routiers prévus au sud de la gare pour accueillir la ligne de bus tl 25 ont ainsi pu débuter permettant une requalification du secteur de la gare.

2014 : lancement du programme Léman 2030

Le 22 novembre 2014 les CFF ont officiellement lancé leur programme Léman 2030 à Renens qui vise à doubler le nombre de places assises dans les trains entre Lausanne et Genève. A cette occasion, de nombreuses animations ont été proposées à la population durant la journée. Cette manifestation a également été l’occasion d’inaugurer le Pavillon d’exposition Léman 2030 qui présente le projet Léman 2030 des CFF et le projet de la gare de Renens.

2014 : mise en service de la ligne 25

Le 15 septembre 2014 a eu lieu la mise en service de la ligne 25 des tl, prolongée de la Bourdonette à la gare de Renens. Cette nouvelle ligne permet de connecter les gares CFF de Prilly et de Renens. Une inauguration officielle a eu lieu le 13 septembre sur la place de la Gare à Renens en présence des autorités et de la population.

2015 : début du chantier

Le chantier a débuté en juin 2015 avec les travaux d’un nouveau passage sous-voies, plus large que l’actuel et accessible aux personnes à mobilité réduite.

2017 : nouveau passage sous-voies

Première amélioration concrète du programme Léman 2030, le passage sous-voies de la gare de Renens a été inauguré le 5 avril 2017. Il permet désormais à chacun de traverser la gare plus facilement et en toute sécurité. Première étape d’une grande métamorphose en marche, c’est l’occasion pour le gouvernement vaudois de mettre sur les rails le futur ouvrage emblématique de la mobilité dans l’Ouest Lausannois:
Rayon vert.

La mutation du secteur de la gare de Renens repose, entre autres, sur le projet « Rayon vert » qui propose de relier la place Nord à la place Sud de la gare de Renens et d’aménager de chaque côté de la gare des espaces conviviaux et sûrs, dotés de parkings à vélos et d’aménagements pour les piétons, en lien direct avec le train, le métro, le futur tram et les bus. La cohérence du tout résulte d’une démarche partenariale de longue date entre les Communes de Chavannes-près-Renens, Crissier, Ecublens et Renens, le Canton de Vaud, les CFF et les transports publics lausannois (tl). Parallèlement, une concertation publique a été mise en place auprès des habitants et des utilisateurs afin d’élaborer un projet au plus proche de leurs attentes.

La passerelle

La passerelle, construite au-dessus des voies de chemin de fer, est le symbole du renouveau de la gare de Renens. L’objectif de cette dernière est d’allier sécurité, fonctionnalité et qualité. La passerelle comble un important chaînon manquant dans le réseau de mobilité douce de l’Ouest lausannois en proposant un franchissement des voies de chemin de fer agréable.

Elle permet un accès rapide aux quais par des escaliers, des escalators et des ascenseurs, en complément du nouveau passage sous-voies, élargi. Un large escalier et un monte-charge de forte capacité permettent, au sud de la gare, de faciliter le passage des cyclistes à pied et des personnes à mobilité réduite. Une rampe en pente douce fait le lien avec le nord de la gare.

Les places Nord et Sud

Grâce à la passerelle, le lien et l’unité entre les places Nord et Sud est renforcé. Un soin tout particulier a donc été apporté à l’aménagement des deux places. Les éléments qui constituent ces places (bancs, abribus, revêtement, arbres, fontaines, éclairage, etc.) sont ainsi traités de la même manière de part et d’autre des voies pour donner une cohérence à l’ensemble. Ces deux places ont également vocation à accueillir la mobilité douce et des espaces publics conviviaux.

La place Nord de la gare est ainsi entièrement dédiée aux piétons, aux cyclistes et aux transports publics. Elle accueille un parking deux roues, avec un accès direct à la passerelle, ainsi que l’arrêt du futur tramway t1, qui reliera Lausanne-Flon à Bussigny / Villars-Sainte-Croix en passant par la gare de Renens.

La vocation d’espace d’accueil de la place Sud sera renforcée et le trafic individuel motorisé modéré afin d’offrir aux utilisateurs un espace convivial. Effectuée en 2014, la modification du tracé routier autour de la place a déjà permis de dégager de l’espace pour accueillir les futurs aménagements. De part et d’autre du bâtiment voyageur de la gare, deux nouvelles constructions seront réalisées par les CFF. Elles accueilleront, entre autres, des commerces, des bureaux et des logements. Le bâtiment sud-ouest abritera une vélostation de 180 places qui facilitera l’utilisation consécutive de plusieurs moyens de transport pour effectuer un trajet.

 

L’importante mutation que connaissent la gare de Renens et ses environs fait l’objet d’une exposition réalisée par les CFF en collaboration avec les tl, les Communes concernées et le Bureau SDOL. Inaugurée en novembre 2014, cette exposition est à découvrir à Renens, à l’Avenue de Crissier. En 2016, ce sont 811 personnes qui ont pu profiter de visiter les lieux lors de visites organisées ou de portes ouvertes.

Maquettes, films, images de synthèse et panneaux d’information permettent de se renseigner sur les éléments de ce vaste projet : arrivée du tramway, nouvelle passerelle, espaces publics redessinés, nouveaux bâtiments, amélioration des quais, amélioration de l’offre en transports publics, construction du saut de mouton, nouvel échangeur. Découvrez un aperçu de l’ensemble de ces éléments en visualisant le film en images de synthèse réalisé par les CFF.

Une équipe est à votre disposition pour répondre à vos questions. De plus, un pan entier de l’exposition permet de s’informer sur les travaux en cours et à venir et se renseigner sur les éventuels désagréments.

PAVILLON LEMAN 2030
Rue de Crissier 4b
1020 Renens

Horaire d’ouverture
Ouvert tous les premiers mercredis du mois de 17h à 19h.
Pour toute visite en dehors des horaires d’ouverture, veuillez contacter: leman2030@cff.ch

Pour en savoir plus sur le Pavillon Léman 2030…

Pour obtenir des informations à propos des travaux autour de la gare de Renens (calendrier des travaux, gênes occasionnées, déviation, etc.) nous vous invitons à consulter le site internet de Renens en mouvement, le site internet des CFF ou à vous informer au Pavillon Léman 2030, à l’Avenue de Crissier 4b, 1020 Renens, tous les 1er mercredis du mois de 17h à19h.

Date Titre Descriptifs / Auteurs
27.04.2013 Aperçu du projet / Secteur gare de Renens SDOL, avril 2013 pdf
31.01.2010 Avant-projet gare de Renens / Liaisons cyclables Citec Ingénieurs Conseils pdf
16.12.2009 Rapport d'avant-projet SDOL, décembre 2009 pdf
30.07.2009 Etude préliminaire / Notice sur les résultats de la consultation publique SDOL, juillet 2009 pdf
15.01.2009 Etude préliminaire / Résumé du rapport SDOL, janvier 2009 pdf
08.01.2009 Etude préliminaire / Rapport final pour consultation publique Farra & Fazan pdf
15.04.2009 Etude de contexte / Rapport Farra & Fazan pdf
01.12.2007 Rapport du jury du concours SDOL, décembre 2007 pdf