Ouvrir

Prolongement du tram jusqu’à Croix-du-Péage

Les Communes de l’Ouest lausannois se réjouissent de voir le prolongement du tram t1 entre Renens-Gare et Croix-du-Péage, inscrit en priorité A (horizon de réalisation 2015-2018) dans la version finale du PALM qui sera transmise à Berne à la fin du mois de juin. Cette décision, conjointe à l’inscription du métro m3 en priorité A également, répond à un besoin urgent pour le projet d’agglomération. Elle promeut un développement intelligent de la région, en assurant un avenir solide au tram dans l’Ouest lausannois et en profitant à l’ensemble des transports publics de l’agglomération. Les conditions dont l’Etat assortit sa décision demanderont à être détaillées avec les Communes.

La décision du Conseil d’Etat d’inscrire le prolongement du tram t1 jusqu’à Villars-Sainte-Croix en priorité A du projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM) qui sera remis à Berne à la fin de ce mois est un signe fort. Les Communes de l’Ouest lausannois saluent ce choix cohérent vis-à-vis de la politique d’agglomération qui lie depuis plusieurs années la Confédération, le Canton et les Communes. Elles se réjouissent de cette étape importante qui souligne une volonté partagée de ne pas laisser le développement du réseau d’axes forts de transports publics urbains (AFTPU) prendre du retard et risquer d’enrayer des projets de construction de logements et de lieux d’activités nécessaires pour le Canton.

Sans cette décision, le subtil équilibre né de la coordination assurée dans le cadre du Schéma directeur de l’Ouest lausannois (SDOL) entre urbanisation et développement des transports aurait été mis à mal. La dynamique patiemment mise en place depuis les années 2000 s’appuie sur cette coordination et la concertation avec l’ensemble des acteurs concernés. Cette décision, ainsi que l’annonce attendue du lancement des études d’avant-projet pour l’étape Renens-Villars-Ste-Croix, assure un avenir solide au tram dans l’Ouest lausannois, territoire propice à ce mode de transport. Elle contribuera à maintenir l’élan créé par le SDOL dans des secteurs à forts potentiels comme celui de l’Arc-en-Ciel.

La réalisation de la totalité de la ligne de tram t1 (Flon-Croix-du-Péage) du projet des AFTPU correspond à un besoin urgent. Associé au réaménagement de la gare CFF de Renens et à l’ouverture imminente de la halte RER de Prilly/Malley, le projet des axes forts, tram et BHNS, représente la mesure majeure pour atteindre les objectifs poursuivis depuis une dizaine d’années dans le cadre du SDOL et du PALM. Près de 60 % des capacités d’accueil de nouveaux habitants annoncées dans le PALM se trouvent dans l’Ouest lausannois. Dans un secteur resté longtemps à la traîne en termes de couverture par les transports publics, la saturation du réseau routier et la situation environnementale exigent l’avènement rapide de cette ligne de tram performante et structurante dans le sens est ouest.

L’intérêt du projet s’étend à l’ensemble du canton. L’engagement pour chacun des partenaires est énorme. Les conditions desquelles le Conseil d’Etat assortit sa décision demanderont à être détaillées en concertation avec les Communes, en lien avec la réflexion sur les modalités de financement des transports publics qui ne manquera
pas de faire l’objet de discussions soutenues au Parlement.
Contacts:Marianne Huguenin, syndique de Renens, présidente du Gropil du SDOL, 079 424 38 42
Claudine Wyssa, syndique de Bussigny-près-Lausanne, 079 425 17 78
Michel Tendon, syndic de Crissier, 021 631 96 00
Georges Cherix, syndic de Villars-Sainte-Croix, 021 701 21 56
Ariane Widmer, cheffe de projet du SDOL, 079 221 80 23
Documents connexes :www.ouest-lausannois.ch

Pour en savoir plus…